La Coopérative carbone

Le territoire rochelais est l’un des premiers en France à créer une coopérative locale du carbone. Elle permettra d’accompagner les porteurs de projets de réduction d’émissions tout au long de leur parcours. La certification des projets permettra d’apporter un cofinancement, notamment par la vente de crédits carbone, et d’assurer l’évaluation de l’impact environnemental des actions

Le territoire rochelais est l’un des premiers en France à créer une coopérative locale du carbone. Cette coopérative réunit entreprises, banques, collectivités locales, associations, organismes de formation et de recherche, associations et citoyens. Elle permettra d’accompagner les porteurs de projets de réduction d’émissions tout au long de leur parcours. La certification des projets permettra d’apporter un cofinancement, notamment par la vente de crédits carbone, et d’assurer l’évaluation de l’impact environnemental des actions.

Contexte législatif

En avril 2019, la France a lancé le Label Bas Carbone, de manière à favoriser l’émergence de projets de compensation nationaux. Cela signifie que tous ceux qui souhaitent s’engager dans une démarche locale de neutralité carbone peuvent contribuer et appuyer le financement de projets ayant un impact positif sur le carbone, de manière à contrebalancer leurs propres émissions résiduelles de gaz à effet de serre. Des acteurs rochelais ont décidé de profiter de cette évolution pour créer un outil dédié au projets locaux.

La Coopérative carbone

Son rôle :

Accompagner les porteurs de projets, évaluer le « gain carbone » ou économies d’énergie de leurs actions. Quelques exemples :

  • un agriculteur plante une haie, il augmente ainsi la capacité de son terrain à capter du CO2. La coopérative valorise ce gain potentiel en « crédit carbone » apportant un financement à l’agriculteur.
  • un particulier transforme son chauffage au gaz par un système par géothermie. Cela peut se traduire en valorisation de certificats d’économie d’énergie.
  • une entreprise change son process industriel et réduit ainsi ses émissions. Elle peut aussi recevoir un accompagnement dédié pour évaluer et labelliser l’impact environnemental.
  • une entreprise souhaite devenir neutre en carbone. Elle est ainsi accompagnée pour réaliser son bilan carbone, mettre en place son plan d’actions de réduction d’émissions et contribuer, pour les émissions qu’elle ne peut pas réduire, à d’autres projets du territoire.

Accompagner les organisations et citoyens engagés de façon volontaire. Par exemple :

  • un particulier part en vacances en avion. Il peut compenser ses émissions par la participation à un projet local qui séquestrera les émissions dues au voyage.
  • dans sa démarche de responsabilité sociétale, une entreprise choisit d’accompagner des projets locaux de réduction d’émissions.

Etre l’organisme intermédiaire qui assure la qualité environnementale des projets par l’évaluation énergétique et carbone, porte les démarches administratives de labellisation pour réduire les coûts par projet et offre à tout volontaire un portefeuille de projets de réduction d’émissions et une capacité d’agir sur le territoire.

Les avantages

  • La contribution carbone profite au territoire. Elle permet à des projets d’économies de CO2 de trouver des financements complémentaires via les labellisations.
  • Des opérations, même petites, peuvent être accompagnées grâce à leur engagement.
  • Un lien local se crée autour des projets et chaque entreprise ou citoyen peut participer.