Le plan climat adopté !

Le plan climat adopté !

La version finale du Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) adopté en mars dote l’Agglomération de La Rochelle d’une véritable feuille de route pour lutter contre le réchauffement climatique, avec une stratégie et des objectifs clairs, et un vaste programme d’actions.

L’adoption de ce Plan pour la période 2024-2029 marque une étape importante dans l’engagement du territoire rochelais en faveur de la neutralité carbone et de la limitation du réchauffement climatique. Ce document est la déclinaison locale de la Stratégie Nationale Bas Carbone mise en œuvre à l’échelle du pays pour atteindre les objectifs des Accords de Paris. Il rejoint, conforte et amplifie les objectifs de La Rochelle Territoire Zéro Carbone.

Les axes structurants du PCAET de l’Agglo

  • La réduction de nos besoins en énergie

Réduire de 20 % les consommations énergétiques du territoire d’ici 2030, toutes activités confondues, puis les diviser par 2 pour 2050. Cela nécessite de faire évoluer les comportements (individuels et collectifs) pour plus de sobriété en travaillant sur l’aménagement du territoire, la structuration de l’économie circulaire, l’évolution vers l’agroécologie, l’organisation d’une production alimentaire de proximité et des circuits courts et bien sûr la mobilité, en privilégiant les modes de déplacement doux et collectifs, en réduisant les besoins de chauffage, de climatisation, d’éclairage…

  • L’efficacité énergétique

Ou comment consommer moins pour produire la même qualité de services, en favorisant par exemple la réhabilitation thermique des bâtiments.

  • L’augmentation de notre production d’énergie renouvelable

Pour pouvoir nous passer progressivement des énergies fossiles que sont le gaz, le pétrole... et atteindre 1 000 GWh d’énergie renouvelable produite d’ici 2030, soit un tiers des consommations du territoire, et devenir un territoire à énergie positive (TEPOS) en 2050. Cet objectif correspond à une territorialisation des objectifs nationaux et s’appuiera sur un mix énergétique diversifié. Une structure appelée SEM énergies renouvelables sera consacrée au déploiement de projets d’énergies renouvelables publics et privés sur notre territoire  - en savoir-plus à travers l’interview d’Adrien Gros, directeur général de la SEM

  • La qualité de notre air

Le PCAET intègre réglementairement un volet relatif à la qualité de l’air. Ce point essentiel pour la santé publique fait déjà l’objet d’un suivi continu pour les polluants réglementés. Le Plan Climat décline les objectifs nationaux sur ces polluants à l’échelle locale. En complément, bien que non réglementaire, la question des pesticides est également intégrée, dans l’air mais aussi dans l’eau.

  • L’adaptation au changement climatique

Poursuivre et consolider une stratégie d’adaptation du territoire au changement climatique et atteindre la neutralité carbone en 2040. En identifiant les vulnérabilités du territoire face aux impacts du changement climatique, ce PCAET intègre les premières actions d’adaptation (protection du littoral, transition énergétique, écologique et agroécologique, …) pour renforcer la résilience du territoire.

Le programme d’actions

Une fois ces axes de travail identifiés, un programme de 29 actions (p123 du PCAET) a été élaboré avec les moyens à mettre en œuvre, les publics concernés et les résultats attendus. Il couvre l’ensemble des politiques publiques de l’Agglomération susceptibles de contribuer à sa transition environnementale : mobilité, déchets, eaux, urbanisme, énergie, participation citoyenne, développement économique et tourisme, biodiversité, santé environnementale…

Une démarche citoyenne et concertée

Tel qu’il a été adopté, le PCAET résulte d’une démarche de concertation qui intègre les avis et remarques des autorités administratives et environnementales associées. Il est également à noter qu’un important travail de consultation du public a été mené durant ces derniers mois, dans les communes de l’Agglomération, lors de réunions publiques et de rencontres avec les jeunes citoyens (lycéens, étudiants…). Enfin, le PCAET a repris les contributions du Conseil de Développement (CODEV) de l’Agglomération, instance consultative citoyenne, saisie à cette occasion en 2023. Autour de trois volets (« sensibilisation des acteurs », « économie locale et énergie » et « mise en œuvre et déploiement des ENR »), le CODEV a avancé dix propositions et près d’une trentaine de préconisations qui ont toutes été jointes au PCAET final.

Alors, collectivement, on s’y met dès maintenant !

* La délibération actant l’adoption du PCAET (Conseil communautaire du 14 mars 2024) est actuellement soumise au contrôle de légalité exercé par la Préfecture.

En savoir-plus sur le PCAET

Revenir aux actualités