La transition agro-écologique, nouvel axe de La Rochelle Territoire Zéro Carbone - Actualités

La transition agro-écologique, nouvel axe de La Rochelle Territoire Zéro Carbone

Au début de l’été, à l’initiative de la Chambre d’Agriculture de la Charente-Maritime, près d’une cinquantaine d’acteurs représentant les différentes filières agricoles de notre territoire se sont retrouvés en ateliers afin de mettre en œuvre leur transition agro-écologique.

Avec 44 000 tonnes de CO2 émises en 2019, soit 2 % de notre bilan carbone, le secteur agricole a un rôle important à jouer pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Les acteurs du monde agricole, directement impactés par les effets du dérèglement climatique, sont pleinement conscients de la nécessité de faire évoluer leurs filières.

Face à ce défi, la Chambre d’Agriculture de la Charente-Maritime a décidé de s’engager aux côtés de la Communauté d’Agglomération de la Rochelle pour faire émerger un nouvel axe du programme LRTZC, ayant pour objectif la « transition agro-écologique et alimentaire » du territoire. Le secteur détient de nombreux leviers d’actions, en matière notamment d’épandage des engrais, d’élevage ou de consommation des bâtiments et des engins agricoles. De nouvelles pratiques alimentaires doivent également accompagner l’évolution du modèle de production.

Afin de mettre en œuvre une feuille de route, des ateliers rassemblant près de cinquante acteurs de différentes filières se sont déroulés le 23 juin dernier, qui ont fait émerger quatre thématiques-cibles :

- l’intégration de la gestion du carbone dans les pratiques ;

- l’augmentation de la résilience alimentaire ;

- l’économie, la maîtrise et la production de l’énergie ;

- la mise en place des outils du changement.

Au sein de ces thématiques, près d’une centaine d’actions ont été proposées, qui s’inscrivent naturellement en complémentarité de dispositifs existants, comme le Programme Alimentaire Territorial ou le programme Re-Source.

Ces ateliers permettant de co-construire des plans d’actions adaptés se poursuivront cet automne, et alterneront des temps d’échanges collectifs et des temps de travail spécifiques autour de chacune des quatre thématiques.

Revenir aux actualités